Le Trésor du breton écrit Teñzor ar brezhoneg skrivet
Ce blog s'inscrit en complément de la Chronique Brezhoneg : trésor du breton écrit publiée dans Ouest-France dimanche. Vous y trouverez les textes intégrals et leurs traductions ainsi que des éléments de bibliographie et des liens internet pour en savoir plus. Amzer ar brezhoneg skrivet a ya eus ar bloaz 800 betek vremañ. Kavout a reoc'h amañ ar pennadoù en o hed hag o zroidigezh ha war an dro un tamm levrlennadurezh hag al liammoù internet da vont pelloc'h ganti ma peus c'hoant.

1732 : Le meurtre de Loeiz Ravalleg : Quand la gwerz contredit la justice

L’histoire tragique de Loeiz Ravaleg de Langonnet tué par ses amis au retour d’un pardon nous est connue par une gwerz (complainte) dont on connaît 24 versions selon le site kan.bzh. Elle a servie de base à une enquête très poussée de l’ethnologue Donatien Laurent qui a comparé les archives judiciaires de l’époque à la tradition populaire.

Les juges ne trouvèrent rien et conclurent à un non lieu tandis que la Gwerz raconte précisément le contexte, les évènements, le lieu du crime, les protagonistes de l’histoire.

(La suite à lire dans dimanche Ouest-France du 17 février 2019

Pennad orin / Texte original

Loeizik Rawallek
Dastumet gant Hersart de la Villemarqué tro ar bloavezhioù 1835
Brezhoneg unvan gant Christian Souchon http://chrsouchon.free.fr/barzha1b.htm

(1.1) Didostait holl, tud yaouank, hag ar re gozh ivez
(1.2) Evit kleved ur werzennkompozet a-nevez!
(1.3) Zo savet d'un den yaouank eus parez Langonet:
(1.4) E-neus kollet e vuhez 'vont gwel'de vignoned.

(a) D'an trizek deiz 'viz ebrel a oa da ouelioù Pask
Oa deuet e vrasañ mignoned da di e dad d'eñ klask:

(2.1) - Deuit ganin va mignon bras Loeizig ar Rawallek,
(2.2) Ha ni yelo d'ar Pardon Sant Fiakr ar Faouet
(3.4) Ni welo reiñ ur bouked d'ar kure Langonet.

(2.3) - Tremenit va mignoned, tremenit n'en-t-an ket.
(2.4)Me zo bet ober va Fask barzh ar bourc'hLangonet
(bis) Me zo bet ober va Fask gant kure Langonet.
(b) Konje va mamm ha va zat eo red din-me kaouet.

(3.1) - Bonjour Moris Rawallek ha c'hwi Mari Fraouañ.
(3.2) Lakit ho mab dont ganeomp-ni d'a ober ur vale,
(3.4) Da gweled reiñ ur bouked d'ar c'hure Langonet.

(P. 70)

(4.1) - Tremenit ta, va mignon, laosket e vo ganeoc'h,
(4.2) Med raok e vo kuzhet an heol, e vo rañtretd'ar ger.
(4.3) - Tavit, Moris Rawallek, tavit, na chifit ket!
(8.2) Tri faotr evel maz eomp-ni o defe drouk ebet. -

(c) Pa oant erru e Sant Fiakr e vint d'an dud ur pig
Hag e evjont boutailhad kentoc'h vont d'an iliz,
Hag ez aent da zaoulinañ dirak ar sakrifis.


(5.1) Pa oa echu an oferenn-bred hag ivez ar sermon,
(5.2) I laris vont diganto da Gerli ar Faouet
(d) Da wel e zous Marian hag e vuiañ-karet.

(6.1) - Tremenit, va mignoned, tremenit, nez'an ket
(6.2) Kar me vo diwezh d'ar ger ha me vo skandalet.

(8.1) - Tavit, Loeizig Rawallek, tavit, na chifit ket.
(4.2) Kentoc'h a vo kuzhet 'n heol, ni vo d'ar ger rañtret! -
(6.3) Kemend deus graet warnezhañ kemend 'n-eus konsañtet:
(6.4) Aet eo Loeizig ar Rawallek da Gerli ar Faouet.

(7.1) Loeizig Rawallek ouele kost an daol barzh Kerli
(7.2) - 'Troù Doue, n'em sikourit! Petra am eus me graet?
(7.4) Soñje ma bout abred d'ar ger a setu me diwezhet!

(P. 71)

(8.1) - Tavit, Loeizig Rawallek, tavit na ouelit ket!
(8.2) Tri faotr omp-ni ganeoc'h-c'hwi n'ho pezo drouk ebet.
(8.3) Loeizig Rawallek ouele...
(e) Kentoc'h a erru e ger,m' on sur da vout lazhet!

(8.1) - Tavit, Moris Rawallek, tavit na ouelit ket!
(8.2) Chomit ganeomp-ni penn noz ha n'ho-po droug ebet!

(f) Demeus eno retournont, mond a ran maes an ti,
Mond beteg kroaz Penfel hag an teolerezh.
Pa ont erru e kroaz Penfel e chomint en o sav
Hag e reent taol pouez dezhañ hag eñ taol en ur fos.

Ha pa oant taolet ganto e klevent unan bennak.
Echapet oa Loeiz Rawallek hag aet er vannaleg

(13.3) Hag i da vont war e lerc'h giz daou bleizh añrajet.
(g)- Tavit, Loeiz Rawallek, tavit, na redit ket!
Ar plas ema, va mignon bras, dre sur e varvfec'h.

Trizek taol kontil dezhañ, komañset ar pevarzek
N eus roet an dud maleüruz da Loeizig Rawallek.

(14.1) - Ma kar me kas, mignoned, da Portskeul e ti va zad,
(14.2) Me bardono d'eoc'h, kemend d'eoc'h-c'hwi, a galon vat.

(P. 72)

(h) Ma kar me kas, va mignoned, d'an tu all d'ar Pont Gwenn
Me pardono d'eoc'h, kemend d'eoc'h -c'hwi, bremañ a-benn.

(14.3) - Larit "kenavo" d'ho mamm, ha d'ho tad, ha da gement garfec'h,
(14.4) Kar, birviken tamm bara e Bortskeul na zebrfec'h.

(15.1) - Arsa ta, va mignoned, pa m'eo red din mervel,
(15.2) Tennit kurun Santez Barba a zo barzh doubladurva zae
(15.4) Ha me a varvo neuze mar blijo gant Doue. -

(16.1) Ha pa oa lazhet ganto,i on-eus hen stlejet
(16.2) Hag eñ neuse oa kaset ganto da ster bras ar Faouet.
(16.4) Pa oant degouet gant an dour e-barzh hen o-deus taolet.

(17) Moris Rawallek ouele, a ouele gant glac'har
'Klask kavoud e vab Loeizik lec'h bennag war zouar.
- Tavit, Moris Rawallek, tavit, na ouelit ket
Doned a ray gwech an amzer ho mab a vo kavet.

(i) Doned a ray ar justis, an Aotroù Senechal,
Kavet vo korf mab Loeizik war an dour o neuñvial.

Kriz vije 'r galon na ouelje barzh pardon ar Faouet

(18.2) ' Gweled Loeizig Rawallek war e gein barzh ar prad,
(18.4) Diflappete blev melen e-barzh'n e zaoulagad.

(P. 73)

(j) Dre teir gwech e oa galvet Moris ar Rawallek
Dont da zav e vab Loeiz doc'h prajoù ar Faouet.

(19.3) N'oa eno na mamm, na tad, ha na kar ligné ebet,
(19.4) Kement-se d'hen save, med kure Langonet.

(20) Kure Langonet a lare, eñ lare gant glac'har:
- Adieu, Loeizik Rawallek, mont a rez d'an douar.
Me oa o c'hortoz dit d'hirio e Langonet
Med bremañ e vioc'h lakaet e bered ar Faouet.

(21) - M'ho ped, Langonetiz gêr, pa iefec'h d'ar Faouet,
Mond da lared ho "Pater" war bez Loeiz Rawallek,
Mond da lared ho "Pater" war bez Loeiz Rawallek,
E neus kollet e buhez vont da gwele vignoned.

Troidigezh / Traduction

Louis Le Ravallec
Version la plus ancienne dans les carnets de collecte d'Hersart de la Villemarqué.
Traduction Christian Souchon (http://chrsouchon.free.fr/barzha1b.htm)


1.1 Approchez tous, jeunes gens, Vous aussi leurs aînés,
1.2 Et vous entendrez une complainteQu'on vient de composer
1.3 Sur un pauvre jeune homme, paroissien de Langonnet,
1.4 En allant voirses amis il a perdu la vie.

(a) Le treize avril, pendant les fêtes de Pâques
Ses meilleurs amis étaient venus le chercher chez son père.

2.1 - Venez avec moi, mon cher ami Louis Le Ravallec,
2.2 Car nous allons au pardon de Saint-Fiacre, au Faouët
3.2 Voir l'offrande du bouquet au viciare de Langonnet.

2.3 - Poursuivez votre route, amis, je n'y vais pas:
2.4 Je dois faire mes Pâques dans le bourgde Langonnet.
(bis) Je dois faire mes Pâques avec le vicaire de Langonnet.
(b) Il me faut l'autorisation de mes père et mère.

3.1 - Bonjour, Maurice Ravallec, Marie Fraoa, bonjour!
3.2 Autorisez votre fils à venir se promener avec nous!
3.4 Voir l'offrande du bouquet au vicaire de Langonnet.



4.1 - Allez-y, mon ami, nous vous le confions.
4.2 Mais qu'avant le couchant, il soit rentréchez nous.
4.3 Bien sûr, père Maurice, ne vous inquiétez pas:
8.2 Avec trois gaillards comme nous, il ne peut rien lui arriver. -

(c) Quand il arrivèrent à Saint-Fiacre ils eurent soif (?)
Et ils burent une bouteille avant d'aller à l'église.
Et de s'agenouiller devant l'autel (le sacrifice).


5.1 Quand fut achevé le prêche et la grand messe finie,
5.2 Ils lui dirent d'aller avec eux à Kerli du Faouët,
(d) Pour aller voir Marianne sa douce amie.

6.1 Allez-y les amis, allez-y, mais sans moi.
6.2 Si je rentre trop tard, je vais me faire attraper. -

8.1 - Silence, Lois Ravallec, arrêtez de pleurnicher!
4.2 Avant le coucher du soleil, nous serons rentrés.
6.3 Tant et tant ils insistent qu'il finit par céder.
6.4 Louis Ravallec est allé à Kerli du Faouët.

7.1 Au coin de table, à Kerli, Louis se lamentait:
7.2 - Grand Dieu, viens à mon aide! Qu'ai-je donc fait?
7.4 J'espérais rentrer à temps et voilà qu'il se fait tard!



8.1 - Silence, Lois Ravallec, arrêtez de pleurnicher!
8.2 Avec trois gaillards comme nous, il ne peut rien vous arriver. -
8.3 Louis Ravallec continuait de se lamenter:
(e) Avant de rentrer chez moi, j'en suis sûr, on va me tuer!.

8.1 - Silence, Lois Ravallec, arrêtez de pleurnicher!
8.2 Passez la nuit avec nous, il ne pourra rien vous arriver. -

(f) Mais ils prirent le chemin du retour et quittèrent la maison.
Ils vont jusqu'à la Croix de Penfel et la tuilerie.
Quand ils furent arrivés à la croix, ils s'arrêtèrent.
Ils le frappent de toutes leurs forces et le jettent dans un fossé.

C'est alors qu'ils entendirent quelqu'un.
Louis en profite pour se réfugier dans une genêtaie.

13.3 Poursuivi par les deux autres, des loups enragés!:
(g) Tout doux, Louis, inutile de courir!
Voici l'endroit, mon cher, où, pour sûr, tu vas mourir.

Treize coups de couteau, et presqu'un quatorzième
Ils ont donné, les misérables, à Louis Ravallec.

14.1 - Conduisez-moi jusqu'à Porskeul, jusque chez mes parents,
Je vous pardonnerai tout de bon cœur...



(h) Si vous voulez de conduire, amis, de l'autre côté
Du Pont-Blanc, je vous pardonnerai tout, sur le champ.

14.3 - Dis adieu à ta mère et à qui tu voudras,
14.4 Car à Porskeul tu ne prendras jamais plus de repas.

15.1- Puisqu'il faut donc que je meure, les amis, enlevez,
15.2 La Couronne de Sainte-Barbe, de la doublurede ma blouse .
15.4 Et si Dieu l'a décidé, ensuite je mourrai. -

16.1 Et quand ils l'eurent tué, le traînant par les pieds,
16.2 Ils vont jusqu'à la grande rivière du Faouët.
16.3 Puis, quand ils sont arrivés, à l'eau, ils l'ont jeté.

17.1 Maurice Le Ravallec pleurait amèrement.
17.2 Cherchant son fils Louis en tous lieux de la terre.
17.3 - Taisez-vous donc, Maurice, et ne pleurez donc point,
17.4 Ce n'est qu'une affaire d'heures. On retrouvera votre fils. -

(i) La justice et Monsieur le Sénéchal viendront,
On trouvera le corps de Louis flottant sur l'eau.

Cruel celui qui, au pardon du Faouet, n'eût pleuré.

18.2 En voyant Louis Rozaoulet étendu sur le dos dans le pré:
18.4 Avec ses cheveux blonds en désordre surses yeux;



(j) Par trois fois on a requis Maurice Ravallec
D'aller "relever" (reconnaître) son fils aux prés du Faouet.

19.3 Il n'y avait ni père, ni mère, ni parent, ni famille
Pour le reconnaître, hormis le vicaire de Langonnet.

20.1 Le vicaire de Langonnet disait, plein de chagrin:
20.2 - Adieu, Louis Ravallec! Tu vas aller en terre.
20.3 Toi que dans mon église de Langonnet j'attendais,
20.4 Te voilà donc enterré au cimetière du Faouët.

21.1 Habitants de Langonnet, quand vous viendrez ici,
21.2 Allez dire un Patersur la tombe de Louis;
21.3 Un Patersur la tombe de Louis Ravallec,
Qui perdit la vie en allant voirses amis. -

Gouzout Muioc’h / Pour aller plus loin

Laurent (Donatien), La gwerz de Louis Le Ravallec, in Arts et traditions populaires, 1er trimestre 1967, (pp.19 à 79)
Laurent Donatien, Loisik Rawallek, in Aux Sources du Barzaz-Breiz, P. 86-88.
La Villemarqué (Hersart de), Pardon Sant Fiakr in Barzhaz Breizh 1839
Souchon (Christian), Pardon Sant Fiakr in Les mystères du Barzhaz Breizh, p 139-150.
Guillorel (Eva), La complainte et la plainte, PUR Rennes, 2010.
Guillorel (Eva), Thèse en ligne, https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00354696

Film

Guilloux (Philippe), Qui a tué Loeiz Ravallec ? http://www.festival-douarnenez.com/fr/films/qui-a-tue-louis-le-ravallec/