Le Trésor du breton écrit Teñzor ar brezhoneg skrivet
Ce blog s'inscrit en complément de la Chronique Brezhoneg : trésor du breton écrit publiée dans Ouest-France dimanche. Vous y trouverez les textes intégrals et leurs traductions ainsi que des éléments de bibliographie et des liens internet pour en savoir plus. Amzer ar brezhoneg skrivet a ya eus ar bloaz 800 betek vremañ. Kavout a reoc'h amañ ar pennadoù en o hed hag o zroidigezh ha war an dro un tamm levrlennadurezh hag al liammoù internet da vont pelloc'h ganti ma peus c'hoant.

27/11/2022 - 1979 : Bitekle : la taverne à la mi-route du chemin du paradis, racontée avec truculence par Guillaume Kergourlay.

An ostalidi hanter-hent (La taverne de la mi-route) est un lieu emblématique dans la tradition bretonne. Le retour de foire était marqué par cet arrêt obligatoire qui n’était pas le seul. La tradition d’une route du paradis bordée de 100 auberges a été révélée par le folkloriste Anatole le Braz. Guillaume Kergourlay en a fait […]

Lire la suite...

20/11/2022 - 1952 : War un dachenn fobal (Sur le terrain de Foot), sketche de radio Kimerc’h

Dès 1946, Pierre Jakez Helias crée sur les ondes de radio Kimerc’h les personnages de Jakez Kroc’hen et de Gwilhou vihan. Tous les dimanches le nouveau sketch est attendu par des milliers de bretonnants fidèles à l’humour du terroir. Le sketch le plus connu traite d’un match de Foot entre les Kranked Poullfaouig (les crabes […]

Lire la suite...

13/11/2022 - 1945 : Diwar c’hoarzhin, (Il y a à rire, les historiettes du père Médard ou l’humour léonard

Dans sa préface, l’écrivain Loeiz ar Floc’h, nous prévient : Mar krog bremañ al Leoniz da farsal, pelec’h e vo kavet er vro tud pozet o spered ? (Si même les Léonards se mettent à blaguer ou trouvera-t-on des gens respectables dans ce pays ?) Le père Médard, missionaire capucin né à Lanarvilly,  prêchait des missions […]

Lire la suite...

06/11/2022 - 1930 : 1930 : Job ha Lom, les « Laurel et Hardy » breton mis en scène par Jakez Riou dans  An ti Satanazet (la maison satanisée).

En pleine crise de 1929, le besoin de s’évader mobilise Jakez Riou qui publie le feuilleton des mauvais coups de Job et Lom dans le Courrier du Finistère. Ne oant ket daou azen pell ac’hano, mes daou istrogell eus ar re vrasañ  (Ce n’était pas deux ânes, loin de là mais deux grands uluberlus) Le […]

Lire la suite...

30/10/2022 - La « disput », un genre littéraire très prisé au XIXème siècle : focus sur la querelle entre vin-cidre-bière et hydromel

Le procédé est classique : on prend un cantique bien connu de tous « Jezus pegen bras vez» (Jésus que vous êtes grand) et on compose sur cet air populaire de nouvelles paroles moins catholiques. La disput  est un dialogue rimé entre personnages incarnant les boissons alcoolisées de l’époque. – Ar gwin (Le vin) : Me […]

Lire la suite...

23/10/2022 - 1838 : L’humour breton : complainte sur la mort de Grigri le matou (Gwerz war marv an targazh « Grigri »)

Le poète et chansonnier Prosper Proux de Guerlesquin est connu pour son humour féroce. Il n’hésite pas à détourner le noble exercice de la complainte pour en faire une parodie savoureuse, sur le thème de son chat. Kanit bremañ « Te deum » gozed, logod, razed Deus o adversour brasañ setu c’hwi delivret, Grigri an targazh terrupl […]

Lire la suite...

16/10/2022 - 1933 : Yann Sohier, l’initiateur du mouvement pour l’enseignement du breton à l’école publique

Militant breton de gauche, Yann Sohier, institeur à Plourivo (22), souhaite faire comprendre l’intérêt d’ouvrir l’école publique au breton à ses collègues instituteurs. Il crée en 1933 une petite revue, Ar Falz (la faucille) qui fera date. La référence est claire, il veut oeuvrer dans le milieu rural. Le seul poème connu de sa main […]

Lire la suite...

09/10/2022 - 1888 : Le « symbole » instrument diabolique du maître d’école pour humilier l’enfant bretonnant

Quelle pédagogie adopter pour faire apprendre le français aux petits bretons monolingues ? L’inspecteur général Irénée Carré publie une étude sur la question en 1888. Qualifiant le breton de « débris corrompu de celtique », il écarte l’idée d’une éducation bilingue mais n’exclut pas un usage restreint du breton pour quelques exercices. C’est lui qui avoue que […]

Lire la suite...

02/10/2022 - L’école obligatoire et le breton : Le consensus des années 1880 sur une éducation bilingue.

Votée en mars1882, appliquée en octobre, la loi sur l’enseignement primaire obligatoire précipite un nombre important de jeunes instituteurs dans des classes souvent surchargées avec une diccultées supplémentaires : quasiment tous les élèves de Basse-Bretagne ne connaissent que le breton.  S’il y a consensus pour apprendre le français c’est dans la perspective de devenir bilingue comme […]

Lire la suite...

25/09/2022 - 1882 : la première rentrée scolaire de l’école laïque et obligatoire sous tension

Il y a 140 ans, au début d’octobre, tous les enfants de 6 à 13 ans ont eu l’obligation d’aller à l’école. Ces lois laïques étaient soutenues par les républicains bretons comme F.M. Luzel : Ho pugale a oufeo holl lenn rag ar Republik a deveuz graet lezennoù nevez : ann holl vugale a c’hallo mont d’ar […]

Lire la suite...