Le Trésor du breton écrit Teñzor ar brezhoneg skrivet
Ce blog s'inscrit en complément de la Chronique Brezhoneg : trésor du breton écrit publiée dans Ouest-France dimanche. Vous y trouverez les textes intégrals et leurs traductions ainsi que des éléments de bibliographie et des liens internet pour en savoir plus. Amzer ar brezhoneg skrivet a ya eus ar bloaz 800 betek vremañ. Kavout a reoc'h amañ ar pennadoù en o hed hag o zroidigezh ha war an dro un tamm levrlennadurezh hag al liammoù internet da vont pelloc'h ganti ma peus c'hoant.

15/04/2018 - 1838 : La curieuse lettre bretonne d’un forgeron américain

La très sérieuse Société Royale des Antiquaires de France reçu en Août 1838 un courrier  rédigé en breton venant des États-Unis. Il est signé Elihu Burritt qui se présente ainsi : Me a zo ur gov yaouank amerikan, me am eus maget un hed bras da zeskiñ an teodoù ar re a zo marv evel ar […]

Lire la suite...

08/04/2018 - 2018 : l’hebdomadaire Ya , ou les couleurs du monde en breton

Depuis 2005 Ya, a réussi son pari d’être un journal d’ouverture sur le monde. C’est un singe Saki d’Amerique du sud qui fait la une du N° 669 pour illustrer l’ article : Liesseurted ar vuhez en arvar da vont da get (la biodiversité menacée de disparition). 75% eus an amprevaned e Alamagn zo aet da […]

Lire la suite...

01/04/2018 - 1943 : Andre Guilcher géographe et bretonnant

Originaire de l’île de Sein, le géographe André Guilcher s’est très tôt passionné pour les fonds sous-marins. A 23 ans, il publie ses premières études scientifiques qu’il résumera en breton dans un livre publié en 1943 : Er studiadenn-mañ ez omp aet d’an anav d’an dianav ; eus aodoù hor bro d’an aodoù estren : eus neuzioù ar […]

Lire la suite...

25/03/2018 - 1836 : Bosenn Eliant (La peste d’Elliant)

Étudiant à l ‘École des chartes à Paris, Théodore-Hersart de la Villemarqué publie à 21 ans dans l’Echo de la Jeune France, une complainte bretonne Bosenn Eliant (La peste d’Elliant) qu’il présente comme un débris du bardisme. Trois ans plus tard, c’est une des pièces maitresses de son Barzhaz Breizh (Recueil poétique de Bretagne), le livre […]

Lire la suite...

18/03/2018 - 1622 Le Stabat Mater breton

Composé en latin au XIIIème siècle, le Stabat Mater Dolorosa (Debout Mère douloureuse) est un des chants les plus célèbres de la liturgie religieuse. Soutenu par le Pape Boniface IX, il se répandit rapidement dans la chrétienté : Pab Bonifas en deus aotreet seizh bloaz a bardon da neb a lavaro Stabat Mater dolorosa ouzh pridiri […]

Lire la suite...

11/03/2018 - 2017 : Yann Ber Piriou lauréat des Prizioù

Le poète trégorrois Yann-Ber Piriou a reçu le Prix du livre breton de l’année  lors des derniers Prizioù organisés par France 3 Bretagne et l’Office public de la langue bretonne Connu pour son anthologie bilingue « Défense de cracher par terre et de parler breton », Yann-Ber Piriou nous livre dans Divaskell da nijal kuit (Deux ailes […]

Lire la suite...

04/03/2018 - 1932 : la complainte « Justiz evit Seznec »

La langue bretonne a joué un grand rôle dans l’affaire Seznec, pendant l’instruction mais aussi dans les années trente. La langue bretonne a joué un grand rôle dans l’affaire Seznec, pendant l’instruction mais aussi dans les années trente. François Stephan de St-Pol-de-Léon de son nom de barde (Eostik Kreisker),compose une complainte intitulée Justiz evit Seznec […]

Lire la suite...

25/02/2018 - 1575 : Dewi ou Devi saint gallois et breton

Quel est le point commun entre Pontivy, Loguivy, Saint-Divy, Saint-Yvi et Landivy en Mayenne ? – Toutes conservent la mémoire de saint Divi, un saint honoré le premier mars des deux côtés de la Manche lors du Dydd Gŵyl Dewi (Deiz Gouel Divi), la fête nationale galloise. La première pièce de théâtre bretonne écrite vers 1580, […]

Lire la suite...

18/02/2018 - 1925 : Bilzig l’un des plus beaux romans maritimes breton

Fañch al Lae, professeur à Pontivy puis maire de Locquirec de 1928 à 1936 nous a laissé un roman autobiographique sur son enfance miséreuse à Locquirec. Sa mère veuve et ses 4 enfants vivaient du fruit de la grève : mont a raent d’an aod, da vigorneta, da goukousa, da veskla ha pa vez mareoù bras […]

Lire la suite...

11/02/2018 - Les gras bretons : meurlarjez – an ened

Le Carême imposait 40 jours de jeûne. D’où la tradition de faire trois jours de gras avant cette période ou l’on ne mangeait pas de viandes. La traduction en breton est meurlarjez ; ce mot vient de meurzh al lard ( le mardi du lard) qui était le paroxisme de la fête des gras qui commençait […]

Lire la suite...