Le Trésor du breton écrit Teñzor ar brezhoneg skrivet
Ce blog s'inscrit en complément de la Chronique Brezhoneg : trésor du breton écrit publiée dans Ouest-France dimanche. Vous y trouverez les textes intégrals et leurs traductions ainsi que des éléments de bibliographie et des liens internet pour en savoir plus. Amzer ar brezhoneg skrivet a ya eus ar bloaz 800 betek vremañ. Kavout a reoc'h amañ ar pennadoù en o hed hag o zroidigezh ha war an dro un tamm levrlennadurezh hag al liammoù internet da vont pelloc'h ganti ma peus c'hoant.

18/11/2017 - 1505 Le premier cantique breton connu est dédié à Anne de Bretagne

Les souverains bretons avaient coutume de venir prier au pardon du Folgoët, l’un des plus célèbres du duché. Anne de Bretagne ne déroge pas à la tradition ducale. A l’âge de 28 ans, elle règne sur la Bretagne mais elle est aussi reine du royaume de France. Le 19 Août 1505 elle est accueillie dans […]

Lire la suite...

11/11/2017 - 1914-18 Les poilus utilisaient le breton pour contourner la censure

La grande majorité des poilus bretons, passée par l’école obligatoire, écrivait en français à leur famille. Mais certains parsemaient leurs lettres de phrases en breton afin de contourner la censure. Un bel exemple nous est donné par la correspondance de la famille Guillou d’Elliant récemment publiée par l’association Arkae. Jean-Louis, hospitalisé à Dijon, se plaint […]

Lire la suite...

04/11/2017 - An Anaon : Le monde parallèle breton de l’au-delà

La conception de l’au-delà des Bretons qu’on appelle Anaon est unique en Europe. Les morts et les vivants ne sont pas séparés ; ils vivent dans deux sociétés voisines qui s’interpénètrent à des moments précis de l’année. A l’origine, Gouel an Anaon (la fête des morts) est une fête celtique pour honorer les défunts, c’est devenu […]

Lire la suite...

29/10/2017 - 2017 : Kalonya les écrits secrets de Youenn Kervalan

Depuis 40 ans, Youenn Kervalan vibre aux tensions du monde. Ce qu’il appelle ses skridoù kuzh (écrits secrets) viennent d’être réunis sous le titre Kalonya aux éditions Al Lanv . C’est sans conteste l’événement littéraire du salon de Carhaix. Yann-Bêr Piriou a trouvé le mot juste dans sa préface : ces poèmes sont des garmoù , […]

Lire la suite...

22/10/2017 - 1970 La grammaire structurale du breton de l’île de Groix

En 1966-67 le linguiste allemand Elmar Ternes passe plusieurs mois sur l’île de Groix afin d’étudier le breton parlé dans le hameau de Kerlard. Il publie en 1970 une grammaire structurale qui fait date et qui valorise l’exceptionnelle richesse du breton. En annexe, il nous livre des témoignages précieux sur la vie des îliens : Ar […]

Lire la suite...

15/10/2017 - 1917 : Jacques Le Cann : un breton chez les bolcheviks

Le canonnier Jacques Le Cann fut envoyé en Russie il y a cent ans pour intruire les soldats du Tzar. Spectateur privilégié de la Révolution russe il nous a laissé ses impressions en breton dans un carnet édité et traduit par Paolig Combot aux éditions Skol Vreizh. Ar bloavezh 1917 en dije bezañ bet ur […]

Lire la suite...

08/10/2017 - 1851 : Gwerz Kêr-Is La complainte de la ville d’ys

Le roi Gralon, St Guénolé, le Diable et la princesse dépravée Dahud… Ces personnages vont donner lieu à quantité de récits débridés depuis le romantisme. C’est le chansonnier morlaisien Olivier Souêtre qui va composer en 1851 le « tube » du XIXème siècle : Ar Roue Gralon ha Kêr-Is (Le Roi Gralon et la ville d’Ys). Qui n’a […]

Lire la suite...

01/10/2017 - Le breton du pays de Guérande

8 pluviose an II, une loi exige que l’on nomme des instituteurs de langue française dans toute la Basse-Bretagne. La République utilisait à l’époque le breton dans ses publications officielles : Etablicset e vezo un instituter euz al langaich gallecq ebars en ul loden eus a departamant al loar iselaf a bere an habitanted a barlant […]

Lire la suite...

24/09/2017 - 1827 La Bible bretonne mise à l’index

Passionné par sa langue natale, Jean-François Le Gonidec publie une grammaire en 1807 et un dictionnaire en 1821 qui modernisent l’écriture du breton : « Abalamour dezhañ, ar brezhoneg skrivet ha komzet hiriv a zo pinvidikoc’h ha bravoc’h eget n’eo bet biskoazh » (Grâce à lui, le breton écrit et parlé aujourd’hui est plus riche et plus beau […]

Lire la suite...

17/09/2017 - 1770 : Kerenveyer le libertinage à la mode de Bretagne

  L’écriture libertine marque le XVIIIème siècle français. Cette liberté de penser, notamment dans le domaine des mœurs, touche aussi les milieux intellectuels bretons. Le général de Kerenveyer, né à Roscoff, publie en 1757 un recueil de poésies galantes « Moments dérobés aux occupations militaires ». Il écrit dans la même veine légère un opéra comique en […]

Lire la suite...