Le Trésor du breton écrit Teñzor ar brezhoneg skrivet
Ce blog s'inscrit en complément de la Chronique Brezhoneg : trésor du breton écrit publiée dans Ouest-France dimanche. Vous y trouverez les textes intégrals et leurs traductions ainsi que des éléments de bibliographie et des liens internet pour en savoir plus. Amzer ar brezhoneg skrivet a ya eus ar bloaz 800 betek vremañ. Kavout a reoc'h amañ ar pennadoù en o hed hag o zroidigezh ha war an dro un tamm levrlennadurezh hag al liammoù internet da vont pelloc'h ganti ma peus c'hoant.

1896 L’internationale en breton- Kan Etrebroadel ar vicherourien

L’internationale en breton : Kan etrebroadel ar vicherourien

Sur des paroles du communard Eugène Pottier, l’Internationale fut mis en musique par Pierre Degeyter en 1888 et adopté par la 2ème internationale socialiste en 1992. Charles Rolland, barde républicain de Guerlesquin, après avoir traduit la Marseillaise en breton, s’attaqua aussi à l’Internationale qu’il publia en 1896 :

War sav ! tud daonet deus an douar !
Kent mervel gant an naon, war sav
Ar skiant a gomz hag a lavar
Reiñ an diwezhañ taol-chav !

Littéralement : « Debout les Damnés de la terre ! Avant de mourir de faim, debout !
La science parle et dit de donner un dernier coup de boutoir. »

Charles Rolland habitait une maison peinte en rouge sur la place de Guerleskin et se targuait d’être un sosialist dispac’her (socialiste révolutionnaire) et disranner breizat (dissident breton). Ce texte a été chanté sur France Inter en 2013 par Marthe Vassalo.

La deuxième version a été écrite par Jean Delalande (Kerlann) en 1937. Second président d’Ar Falz (la faucille), mouvement des instituteurs socialistes partisans du breton et ami de Marcel Cachin, directeur de l’Humanité, il publie une traduction de l’Internationale dans le journal des émigrés bretons de Paris War Sao (Debout) :

Deomp d’an emgann diwezhañ
Holl war sav ! ha warc’hoazh
E kerzho unanet
Ar pobloù skoaz ouzh skoaz.

Littéralement : (C’est la dernière bataille, tous debout ! et demain, les peuples marcheront ensemble , épaules contre épaules).

Cette version est célèbre par un film de propagande montrant des Bigoudennes à une fête du PCF à Pont L’Abbé en 1938. La bande sonore off nous fait entendre la chorale « Labour ha Kan » (travail et chant) des Bretons émancipés de Paris ; Ils chantent l’Internationale version Kerlann.

La dernière version connue est signée Marcel Hamon, député PCF des Côtes du Nord à la libération :

An traou kozh a c’hall monet pell
Mevelien kaezh, war sav, war sav !
Sklepomp anezhe a-benn boell
Skuizh ez omp o vezañ esklav.

Littéralement : « Les vieilles choses peuvent durer longtemps, Pauvres domestiques, debout ! debout ! Jetons les sciemment, Nous sommes fatigués d’être esclaves ».

Cette version fut chantée par la chorale Amzer Nevez (Le temps nouveau) devant 10 000 personnes à la fête de la libération de Quimper le 5 août 1945.

 

 

Pennad orin / Texte original

"An international em brëzonec"
gant Charles Rolland (Emb. 1902)

War sav! tud daonet deus an douar ! 
kent mervel gant an naon, war sav 
Ar skiant a gomz hag a lavar 
Reiñ an diwezhañ taol-chav ! 
Ret eo teuler ae bed-kozh d'an traoñ 
Mevelien paour war-sav, atav !
Greomp evit mad dezhi he c'haoñ 
Bezomp mestr lec'h bezaň esklav ! 

 

An emgann diwerzhañ zo 
Holl war sav hag arc'hoazh
Na vo er bed met ur vro 
Da vihan ha da vraz 

Etrezomp na n'eus salver ebet, 
Na pab, na doue, na den all ! 
Ha deomp hon unan a vo ret 
Ober amañ ar gwir ingal 
A-benn harzh laeron bras da noazout 
Derc'hel ar spered en e blom 
C'hwezomp hon c'hovel pe 'vefomp boud 
Ha dav d'an houarn keit m'eo tomm ! 

Ar stad a zo fall, pep lezenn kamm 
An deog a wad ar paour-kaez den 
Deverioù d'ar re vras n'eus foeltr tamm 
Gwirioù ar paour-kaez zo ven 
Awalc'h eo dindan vestr kastiañ 
Al lealded c'houlenn traoù all 
Dindani vefomp holl memes tra 
Gant deverioù droejoù ingal. 

 

Ken hudur en kreiz o brazoni 
Hon mistri 
war an holl labour 
Deus graet biskoazh nemet ransoniñ 
Laerezh poan ar micherour 
Rag en prez kloz an dud didalvez 
Kement vez krouet vez teuzet 
Goulennomp vo rentet hep dale 
D'ar bobl kaez ar pezh zo dleet ! 

 

Holl micherourien ha kouerijen 
Memproù a labour er bed-mañ 
Ar bed-mañ zo d'al labourerien 
An dud didalvez diwarnañ 
Deus hon c'hwezenn gwelit int lard mat 
Na pa deufe ur seurt brini 
Un deiz ar bed paour-mañ da guitaat 
An heol zalc'ho da lugerniñ. 

 

Garzh ebet ken kreiz-entre pep bro 
An holl dud breudeur war ar bed 
Ar brezeloù diot er blotoù 
Dav d'ar re vraz c'hoazh mar bez ret 
Evite na n'afomp biken ken 
A-vilieroù d'en em drailhañ 
War sav pa 'mañ ar skiant o ren 
Deomp vo ret terriñ pe blegañ. 

Troidigezh / Traduction

Gouzout Muioc’h / Pour aller plus loin

Da glevet / à écouter

Version Charles Rolland chantée par Marthe Vassalo :
https://www.franceinter.fr/oeuvres/l-internationale-en-breton (émission de Jean Le Brun 28 août 2013 - (TC : 12'13")
Version Kerlann chantée par la chorale Kan ha Labour de Paris (1938) TC : 7'55")
http://www.cinearchives.org/Catalogue-d-exploitation-BREIZ-NEVEZ-494-61-0-1.html?ref=c1fc7a34b538f1b9cfabcaeb92ee9a98

Brezhoneg

https://breizhoccitania.wordpress.com/2011/06/07/kan-etrebroadel-al-labourerien-peseurt-stumm-a-rankfed-ober-gantan-e-brezhoneg/

Favereau (Francis), Lennegezh ar Brezhoneg en XXved kantved, Skol Vreizh, 2002, P263, p 508.

Français

http://follenn.chez.com/marsint.html
http://lherminerouge.over-blog.com/article-l-internationale-en-breton-kan-etrebroadel-al-labourerien-93063163.html
http://www.le-chiffon-rouge-morlaix.fr/article-l-internationale-en-fran-ais-et-en-breton-82329583.html
http://enenvor.fr/eeo_actu/entredeuxguerres/marcel_cachin_faire_l_alliance_du_communisme_et_de_la_petite_patrie.html