Le Trésor du breton écrit Teñzor ar brezhoneg skrivet
Ce blog s'inscrit en complément de la Chronique Brezhoneg : trésor du breton écrit publiée dans Ouest-France dimanche. Vous y trouverez les textes intégrals et leurs traductions ainsi que des éléments de bibliographie et des liens internet pour en savoir plus. Amzer ar brezhoneg skrivet a ya eus ar bloaz 800 betek vremañ. Kavout a reoc'h amañ ar pennadoù en o hed hag o zroidigezh ha war an dro un tamm levrlennadurezh hag al liammoù internet da vont pelloc'h ganti ma peus c'hoant.

Le breton du pays de Guérande

8 pluviose an II, une loi exige que l’on nomme des instituteurs de langue française dans toute la Basse-Bretagne. La République utilisait à l’époque le breton dans ses publications officielles : Etablicset e vezo un instituter euz al langaich gallecq ebars en ul loden eus a departamant al loar iselaf a bere an habitanted a barlant un yez hanvet brezounecq. (On installera un instituteur de langue française dans une partie du département de la Loire-Inférieure, dont les habitants parlent une langue appelée breton). En 1792, le breton parlé à Bourg-de-Batz (Bourc’h-Baz) est proche du parler vannetais : Më souhèt dit ur bléa mat, ur iahà mat hag er baradoues pi varvou (Je te souhaite une bonne année, une bonne santé et le paradis quand tu mourras). Mais le périmètre de la langue se retrécit : fin XIXème il ne reste plus que six villages selon la Dañs-tro merc’hed Vaz (Danse ronde des filles de Batz) : Er merc’het a Gervalek zo voll èl spinek ; Er merc’het a Germouzeñ zo koeñt pi emeñn bihen ; er merc’het a Rofiat zo koeñt ha koeñt ha mat ; er merc’het a Drégaté zo koeñt ha koeñt ivé ; er merc’het a Bènachastèl déez en dent vel ur rastel ; er merc’het ar vourh zo kimi gour ha gour. (Les filles de Kervalek sont toutes comme des épines, Les filles de Kermoisan sont belles quand elles sont petites, les filles de Roffiat sont belles et bien faites, les filles de Trégaté sont belles comme tout aussi, Les filles de Penchâteau ont des dents comme un rateau, les filles du bourg ne font que laver et laver). Plus techniques, les expressions liées au travail du sel font le bonheur des historiens locaux comme Gildas Buron, conservateur du musée des marais salants : Pi er palut déez fier laduriadéo, boudra houat u tri ièr a labour, ur c’hricheñt u ueneñ déez awarc’h a biameik lagat hélen (P’en deus ar palud forzh laduriadoù, Bout ‘ra avat tri eur a labour, ur c’hristen e-unan en deus a-walc’h a bemzek lagad holen) (Quand le marais a d’abondants contenus de ladures, il y a bien pour trois heures de travail, un chrétien seul a assez de quinze œillets). Au XX ème siècle, les locuteurs se comptent sur les doigts d’une main, le parler s’éteint vers 1970. Dans un livre récent « Le breton parlé dans le pays guérandais » Yves Mathelier recense 447 phrases qui constituent le trésor écrit du breton de Guérande, un trésor inestimable pour tracer l’histoire du parler breton dans le pays nantais.

Pennad orin / Texte original

  • Me ez gournèit age me brèr : Me am eus goulennet get ma breur
  • De pif zo en dro-män ? : Da biv eo an dra-mañ ? (e dibenn ar gêr e vez distaget "f" ar "v" evel e Bro-Oueloù)
  • Hañ bwé venéi laret ke tchèit ter hi fot éhéô e wé : Eñ en doa mennet lâret ne oa ket dre e faot dezhoñ e oa
  • Perak ne guérhoc’h tchèt hou ti ? : Perak ne werzhit ket ho ti ?
  • Tèr an tréo : Dre an traoñ (ar gêr « tréo » a zo kar da draoñ, kavet e vez en anvioù-lec’h, evel Tromarzhin e-tal ar Baol. Eveltañ ez eus un druilhad gerioù hag a vez kavet e KLT hag e Bro Gwenrann hep bout anavet e Bro-Gwened).

Troidigezh / Traduction

Gouzout Muloc'h / Pour aller plus loin

Brezhoneg
Wikipedia : Brezhoneg Gwennrann. https://br.wikipedia.org/wiki/Brezhoneg_Gwenrann

Français

Mathelier (Yves), Le breton parlé dans le pays guérandais, Yoran Embanner, 2017, 506p.
Bureau (Léon), Traduction de la parabole de l'Enfant prodigue, in Revue Celtique, Paris, 1877, (vol III N°2 p 230)
Ernault (Emile), Etude sur le dialecte breton de la presqu'île des Bourg-de-Batz, Bulletin archéologique de l'association bretonne, 1882 (p 212à249)
Guyonvarc'h (Charles), Aux origines du breton : le glossaire du chevalier Arnold Von Harff, voyageur allemand du XVème siècle, in Ogam celticum 26, Rennes, 1984.

Pître de l'Isle, Note sur une chanson bretonne du dialecte du Bourg-de-Batz, in bulletin archéologique de l'association bretonne, Tome VI, 1888

Buron (Gildas), Exposition Ar Brezhoneg e bro Gwennrann, Musée des Marais salants, Bats-sur-mer, 2007.
Tanguy (Bernard),  La langue bretonne au pays de Guérande, ArMen n°25, 1990
Luçon ( Bertrand), Noms de lieux bretons du pays Nantais, Yoran Embanner 2017, 510 p.
http://karrikell.over-blog.com/tag/breton%20de%20batz/

Ofis Publik ar Brezhoneg, Diagnostic du breton dans le Pays de Guérandehttp://www.ofis-bzh.org/upload/travail_paragraphe/fichier/100fichier.pdf