Le Trésor du breton écrit Teñzor ar brezhoneg skrivet
Ce blog s'inscrit en complément de la Chronique Brezhoneg : trésor du breton écrit publiée dans Ouest-France dimanche. Vous y trouverez les textes intégrals et leurs traductions ainsi que des éléments de bibliographie et des liens internet pour en savoir plus. Amzer ar brezhoneg skrivet a ya eus ar bloaz 800 betek vremañ. Kavout a reoc'h amañ ar pennadoù en o hed hag o zroidigezh ha war an dro un tamm levrlennadurezh hag al liammoù internet da vont pelloc'h ganti ma peus c'hoant.

2017 : Kalonya les écrits secrets de Youenn Kervalan

Depuis 40 ans, Youenn Kervalan vibre aux tensions du monde. Ce qu’il appelle ses skridoù kuzh (écrits secrets) viennent d’être réunis sous le titre Kalonya aux éditions Al Lanv . C’est sans conteste l’événement littéraire du salon de Carhaix. Yann-Bêr Piriou a trouvé le mot juste dans sa préface : ces poèmes sont des garmoù , un mot tout en nuances allant de pleurs bruyants, à cris de guerre, et de rajouter : garm, arm ha karm zo deuet da vezañ kar en hor yezh, ( cri, arme et vers sont devenus frères dans notre langue).

Turkia, Irak, Siria, Lec’hanvadurezh an daeroni, Follentez, feulster ha gouezoni…Pa lezas al lanv war an traezh, Korv marv ur bugelig kaezh, Digoc’hennet ‘voe Kornogiz gant kesterien Peoc’h ha Frankiz, Marvet Aylan, Ghaled ha Rihanna, Evito eo va Miserere (Turquie, Irak, Syrie, toponymie de la colère, folie, violence et sauvagerie…Quand la mer laisse sur le sable le corps noyé d’un pauvre enfant, les Occidentaux découvrent ces quêteurs de paix et de liberté qu’étaient Aylan, Ghaled et Rihanna, c’est pour eux que je chante ce Miserere…)

Véritable caisse de résonnance universelle, Kalonya nous emmène partout ou l’humanité souffre et lutte : hier le Pays Basque, aujourd’hui la Catalogne : Difenn ho pro, P’emañ ho pobl lakaet er-maez al lezenn, Ha c’hwi lakaet da dorfedour pe da sponter, Lezenn c’harv Ar mac’homer, Hag ho re Lakaet kablus, Tamallet dezho Bezañ ganet Tud kar o bro Ha Derc’hel Bemdeiz-c’houloù War enaou Lutig bresk Ar garantez vro (Défendre votre pays, quand on vous met hors la loi, quand on vous traite de criminel ou de terroriste, voici la loi de l’oppresseur. Vos proches sont présumés coupables pour trop aimer leur pays et pour garder allumé tous les jours la frêle lumière de l’amour du pays). Youenn Kervalan interpelle par les éclairs de sa braise militante. Dans un monde noyé d’˝informatiqueries˝ éphémères, il plaide pour l’écrit : skridoù holl brisius, skridoù karantez, follentez, skridoù o flemmañ, o vezegañ, o tieubiñ, skridoù savet e-kuzh a-dreñv barrinier, leun-wad ar Frankiz, skridoù par da vannoù sklerijenn e nozioù du-forn (Des écrits précieux, des écrits d’amour, de folie, des écrits qui fâchent, qui guérissent, qui libèrent, des écrits secrets derrière les barreaux, pleins du sang de la liberté, des écrits comme des éclairs de lumière dans un monde noir comme un four). Cela fait longtemps que l’on n’a pas entendu de telles fulgurances en breton.

Pennad orin / Texte original

SAMHAIN

Tec'het al laboused-tremen
War-zu hin guñv an trovanoù
Ar goañv amañ oc'h astenn
Nozioù diwar-goust an deizioù

A-dreuz lien skañv al lusenn
An tier kozh evel tasmantoù
Ganto stirlink o chadenn
Diskibien sentus an Ankoù

E kelc'h revennet an heol-loar
Skeud ur gaouenn war ur skourr
Ar minoc'h a vo en arvar
Ma tilez e guzhiadell flour

Troidigezh / Traduction

Gouzout Muloc'h / Pour aller plus loin

Kervalan (Youenn), Kalonya, emb. Al Lanv, 2017, 512p.

Brezhoneg

Wikipedia : https://br.wikipedia.org/wiki/Youenn_Kervalan