Le Trésor du breton écrit Teñzor ar brezhoneg skrivet
Ce blog s'inscrit en complément de la Chronique Brezhoneg : trésor du breton écrit publiée dans Ouest-France dimanche. Vous y trouverez les textes intégrals et leurs traductions ainsi que des éléments de bibliographie et des liens internet pour en savoir plus. Amzer ar brezhoneg skrivet a ya eus ar bloaz 800 betek vremañ. Kavout a reoc'h amañ ar pennadoù en o hed hag o zroidigezh ha war an dro un tamm levrlennadurezh hag al liammoù internet da vont pelloc'h ganti ma peus c'hoant.

2018 : Nos ancêtres les Gaulois

La langue de nos ancêtres a marqué toutes les langues de l’Europe de l’ouest. Proche des langues celtiques actuelles, le gaulois est notre patrimoine commun. Le livre de Francis Favereau : Celticismes, les Gaulois et nous, paru aux éditions Skol Vreizh vient nous le rappeler avec force. L’auteur met en avant que cinq présidents de la République récents ont des noms gaulois : De Gaulle, comme son nom l’indique ; Pompidou vient du gaulois pempedula qui a donné le breton pempdelienn (la quintefeuille) ; Mitterrand serait un composé de mitte (moitié) et rann (parcelle) toujours utilisé en breton. Chirac – le diminutif ac est typiquement gaulois – vient de cariacos, les bretonnants reconnaîtront la racine car = aimé. Enfin, Hollande, nom transparent, contient la finale land du gaulois Landa, qui désignait les terres libres.

Dans ce livre, on retient que plusieurs mots français usuels sont d’origine gauloise et celtique : bijou vient du breton biz (doigt), balai vient de balan (genêt), alouette s’apparente au breton alc’houeder ainsi que darne du breton darn (tranche).

Le lecteur apprend que Toutatis (dieu de la tribu), vient du gaulois touta. Il signifait à l’origine tribu. Il est encore vivant non seulement dans les albums d’Asterix, mais aussi dans le breton tud (gens), les noms de personnes : Tudual, Tual, Tudoret, Tuec, le gallois tud (peuple), l’irlandais tuath (tribu). Le gaulois est bien une langue celtique, proche du breton, dernière langue celtique parlée sur le continent, et qui a laissé bien plus de traces qu’on ne le pensait dans l’Europe occidentale.

Ce monde celtique a marqué l’Europe comme en témoigne le mot irlandais klog (cloche). Celui-ci a été diffusé à travers toute l’Europe par les moines : kloc’h (breton), cloch (gallois), clock (anglais), cloche (français) etc.

Au détour des pages on rencontre un personnage Medugenos dont le nom gravé sur une plaque de cuivre trouvée en Espagne trouve un écho contemporain : gallois meddw, breton mezv ou meo, (ivresse) ,et genos comme genel (naître). Ce personnage « né de l’ivresse » est devenu Meduana, mieux connu aujourd’hui sous le nom de Mayenne. Les Gaulois sont partout !

 

 

Pennad orin / Texte original

Mots Gaulois en Français  lettre G d'après le site

https://fr.wiktionary.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Mots_en_fran%C3%A7ais_issus_d%E2%80%99un_mot_en_gaulois

 

Troidigezh / Traduction

Gouzout Muloc'h / Pour aller plus loin

Favereau (Francis), Les Gaulois et nous, Skol Vreizh, Morlaix, 2017
Delamarre (Xavier), Dictionnaire de la langue gauloise, Errance, Paris, 2008.
Lambert (Pierre-Yves), La langue gauloise, Paris, 1994.

Whatmough (Joshua), The dialects of ancien Gaul, Harvard, 1970