Le Trésor du breton écrit Teñzor ar brezhoneg skrivet
Ce blog s'inscrit en complément de la Chronique Brezhoneg : trésor du breton écrit publiée dans Ouest-France dimanche. Vous y trouverez les textes intégrals et leurs traductions ainsi que des éléments de bibliographie et des liens internet pour en savoir plus. Amzer ar brezhoneg skrivet a ya eus ar bloaz 800 betek vremañ. Kavout a reoc'h amañ ar pennadoù en o hed hag o zroidigezh ha war an dro un tamm levrlennadurezh hag al liammoù internet da vont pelloc'h ganti ma peus c'hoant.

Brezhoneg an hañv – le breton de l’été : Gallois et bretons

Tout le monde garde en mémoire Geraint Thomas, brillant vainqueur du Tour de France, arborant fièrement son drapeau gallois sur les Champs Elysée. Ce drapeau gallois flottera sur Lorient pendant les 10 jours du Festival Interceltique. Nul doute qu’on entendra souvent résonner l’hymne que nous partageons avec les Gallois Hen Wlad Fy Nhadau – Bro gozh va zadoù (Le vieux pays de mes ancêtres). Créé en 1853 au Pays de Galles, la version bretonne a été adoptée en 1897 grâce aux liens tissés par le mouvement druidique de part et d’autres de la mer qui unit les deux Bretagne Mor Breizh.

Pays de Galles se dit Cymru que l’on prononce et écrit Kembre en breton. L’éthymologie en est Ken Bro(du même pays) ; les Gallois se définissent comme compatriotes. Le nom français Pays de Galles vient lui même de l’allemand Walhqui désigne les langues non germaniques : Wales en anglais (Pays de Galles), Wallonie (Belgique romane), gallo (Bretagne romane).

On dit souvent que Bretons et Gallois se comprennent. Effectivement, la liste des mots identiques est longue : bara (pain),gwin gwenn (vin blanc), Laezh (lait), du, glas, melen, louet (noir-bleu-jaune-gris) ;tad, mamm, mab, merc’h, (père, mère, fils, fille, sont également les mêmes mots. L’orthographe du gallois peut être déroutante :

ainsi le breton koumoul(nuage) est écrit en galloiscwmwl ;Ki(chien)s’écrit ci et diaoul (diable) diawl.

Quand on a appris les principes du gallois écrit, tout devient transparent, notamment les noms de lieux que l’on trouve de part et d’autres de la mer de Bretagne :  LLangollen, (Langolen), LLandeilo, (Landeleau), Porthmadoc (Portmadec). Beaucoup de lieux sont familiers aux locuteurs des deux pays : (koad-coet(bois)Ker-caer(ville fortifiée),kloued –clwyd (barrière), dour-dwr (eau), glan (rive), lenn-llyn,(lac),  lez-llys (cour seigneuriale), maez-maes (champ ouvert), milin-melin(moulin), poull-pwll (mare), traezh-traeth, (plage), ti-ty(maison), enez-ynys (île).
Néanmoins, les deux langues qui ont des milliers de mots communs ont divergé : le gallois a emprunté à l’anglais et le breton au français. Quand on accueille les Gallois par un Croeso i Llydaw(bienvenue en Bretagne, on est bien loin de Donemat e Breizh, mais on a tellement de choses à partager et surtout à construire ensemble.

Pennad orin / Texte original

Troidigezh / Traduction

Gouzout Muloc'h / Pour aller plus loin