Le Trésor du breton écrit Teñzor ar brezhoneg skrivet
Ce blog s'inscrit en complément de la Chronique Brezhoneg : trésor du breton écrit publiée dans Ouest-France dimanche. Vous y trouverez les textes intégrals et leurs traductions ainsi que des éléments de bibliographie et des liens internet pour en savoir plus. Amzer ar brezhoneg skrivet a ya eus ar bloaz 800 betek vremañ. Kavout a reoc'h amañ ar pennadoù en o hed hag o zroidigezh ha war an dro un tamm levrlennadurezh hag al liammoù internet da vont pelloc'h ganti ma peus c'hoant.

Bretagne celtique ! Quand les historiens français confirment le caractere celtique des Bretons et font des émules en Bretagne

D’aucuns font croire que le celtisme a été inventé de toute pièce par des bardes romantiques. Ijinadennoù diboell ( inventions extravagantes) peut t’on lire dans une exposition rennaise.
C’est pourtant un des plus grands historiens français,  Augustin Thierry qui assoit le concept de Bretagne et de Gaule celtique. Ses travaux au début du XIXème siècle ont un écho immédiat en Bretagne ou se créent 8 sociétés savantes, regroupant 500 membres actifs qui remuent notre terreau historique hors des sources grecques et latines.

Parmi eux H. de la Villemarqué est mandaté par le ministre de l’instruction publique pour étudier les rapports du breton et du gallois. Reçu en 1838 à la grande fête galloise « Eisteddfod », il peut lire ce slogan Oed er bed ‘r iais cymreg ( La langue galloise est de l’âge du monde), une formule qui vaut aussi pour le breton qui a la même origine linguistique.
Il compose un hymne ou sciemment il utilise les mots communs aux deux langues : Bretoned omp-ni eus an Arvor hag ez omp d’ho kwelet treuz ar mor, Hon tadoù int tadoù d’hoc’h tadoù, Hor mammoù int mammoù d’hoc’h mammoù (Nous sommes des Bretons d’Armorique venus vous voir par la mer, Nos pères sont les pères de vos pères et nos mères sont les mères de vos mères).
La Villemarqué rappelle les combats antiques contre les envahisseurs : Kanomp ar re en em lazaz pad mil bloaz Evit Doue, ar vro, ar brient  har hor yezh, a wardas o gwad ouzh ar marv hag edint o unan divarv ( Chantons ceux qui périrent pendant mille ans pour Dieu, leur pays leur liberté et leur langue, qui défendirent leur sang jusqu’à la mort et qui devinrent immortels).

De tels accents patriotiques ne pouvaient que toucher l’auditoire. C’est l’acte fondateur des relations interceltiques modernes.

Emporté par l’enthousiasme de liens recréés, La Villemarqué publie dans son Barzaz Breizh le récit de la bataille de St Cast en 1758 ou les archers gallois fraternisèrent avec les Bretons : Paotred Breizh Izel a gane o tont war an dachenn neuze… Archerien Bro-Saoz pa glevjont Gant estlamm arsav a rejont Ker kaer an ton hag ar c’homzoù Ken e oant bamet o selaou.. – « Koulz ha re-hont, bretoned omp » ( Les Bas-Bretons chantaient un chant rempli de hargne…Les Anglais se figent alors plein d’étonnement. Musique et paroles sont belles Ils semblent fascinées par elles.. – « Mais ces Bretons ce sont nos frères »). Refusant de combattre, l’armée anglaise rembarque.
Les premiers éclats de l’interceltisme sont lancés, une matière féconde d’on s’emparera les scientifiques.

Pennad orin / Texte original

KANAOUEN EISTEDDVOD
ER VRETONED ARVORIS HAG ER GYMMRI BRETONED

ER GOR
Ul long a zaez gan ann awel
En un porz a Gymru oc h a bell

ER GYMMRI BRETONED
Pérérion d hon ni lafarec h
Poui ec h hwi nag a pa fann a ec h

ER VRETONED ARVORIS
Bretoned emp ni oc h ann Armor
AL aezomp d ho kwelet tros er mor

ER GYMMRI
Pan aezec h da vad é vézec h
Bretoned a edem ni fel d ec h
Hen tadau int tadau d ac h dadau 
Hen mammau int mammau d ac h mammau

ER GOR
Kanom da pan em kefret hiziau
Kanom broderion mol hon tadau

HOLL KEFRET
Kanom ré n eus krénet tal Gaezar
A lakaz da gréno er deuar
Ré euz trec het Pikted ha Saezon
Gan Arthur hag Howel hon teirnon
Ha kéfret ha laket pob eill benn
Ha maes al Lydaw er Frangizien
Ré eus pell amsear gourzwénébet
Gan mawr a voc haud er Normaned
Hag ho eus holl d ann holl gorfodet
Dan Glyndwr ha Ian a Rieux kefret R
Bréton Armor tal er Gymmro c hwas
Er banniar du tal er banniar glas
Canom ré emlazaz pad mil vloez
Am hen Duw hen bro hen brent hen iaiz
A wardaz ho gwad oc h er maro
Hag edint ho hunan difaro
Fel ma ganaz Taliesin
Barz hon O tarogan
Tra mor tra Breton

ER BARZ
Kerreg pe ré as da zoun n lakez
Namen Breut ha Goruchafiaez
Karreg a Gymmru é tal er mor
Aslafaret son barz a Armor
Lafaret lafaret da vis ken
Hanes mawr hen gourhendadigien
Ra glefent son anom o ch ann ion
Ha ra lakent lawen hoc h c halon
Ha ra zelent tuez er deuar
Ha ra vendigent ho vibion kar

Th Hersart De La Villemarqué

Troidigezh / Traduction

EISTEDDFOD SONG
OF THE ARMORICAN BRETONS AND THE WELSH CHORUS

THE CHOIR
A vessel wafted by the gale 
Reached a Cambrian haven from a distant land

THE WELSH
Pilgrims declare unto us
Who you are and whence you come

THE BRETONS
We are Britons from Armorica
Come to visit you from beyond the sea

THE WELSH
Your arrival is a welcome event
We ourselves are Britons too
Our forefathers were your fathers fathers
And our mothers are of the same race

CHORUS
Then brethren since we have met to day
Let us sing our gallant fathers praise

THE WHOLE ASSEMBLY
Let us sing to those who dreaded not
The face of Cæsar when he caused the world to tremble
Those who defeated the Picts and Saxons
With Arthur and Howel our monarchs
Who expelled from Armorica The Frankish race
Who long and gloriously withstood
The Norman Power
Who victoriously fought
With Glyndwr and lan a Rieux
The Armorican Briton once more meets
The Cambrian the black banner joins the blue
Let us chaunt those who for a thousand years
Fought for one God our country our liberty and our language
Who defended their country even unto death
And are themselves immortal
As Taliesin our Bard has sung In his predictions
Coeval with their ocean shall the Britons be

THE BARD

O rocks which never echoed sound
Save the shout of triumph
O rocks of Cambria towering o er the sea
Repeat the voice of an Armoric Bard
Rehearse for evermore the Gallant deeds of our forefathers
Could they have known our actions here
Their hearts would have been filled with joy
And could they once more return to earth
They would bless their beloved sons

Thomas PRICE Carnhuanawc

Written in the Breton language for the Abergavenny Cymreigyddion Anniversary October 10 1838

Gouzout Muioc’h / Pour aller plus loin

Diskouezadeg / Exposition  "Celtique ?" (Musée de Bretagne à Rennes)
18-Mars 2022- 4 décembre 2022.

Miz Meurzh : miz ar c'hinnig / Ouverture de l'exposition

Musée de Bretagne, Rennes 18/03/2022, Celtiques ? l'expo 
BCD, Exposition celtiques, 18/03/2022 Podcast Manon Six, Nelly Blanchard et Patrick Galliou
TVR, L'exposition Celtique ?
Ouest-France 20/03/2022 : Au musée de Bretagne, cette expostion se penche sur l'héritage celte
Unidivers 25/03/2022, Interview de Manon Six, commissaire de l'exposition.
7 jours, 25/03/2022, "Celtique ?" la construction d'une identité,
Le Poher,23/03/2022,  Une exposition qui ne manque pas de celtes

Miz ebrel : Alan Stivell a sklap an nor / Alan stivell retire son parrainage
Ouest-France 24/05/2022, Alan Stivell retire son parrainage 
Le télégramme 24/05/2022 : Quand Alan Stivell boude
France 3 Bretagne 25.05/2022, Tout est dans le point d'interrogation...

Miz Mae-Even : Mizioù an tabutoù/ Les polémiques commencent
A.B.P.27/05/1922, Koun Breizh dénonce l'entreprise de négation de l'identité celte...
Ni Hon Unan, 9/06/2022 : Celtique ? l'exposition contreversée du Musée de Bretagne
Mediapart 29/06/2022, Ronan Coadic, kelenner Skol veur roazhon II,  Manipulation idéologique au musée de Bretagne

Dielloù/ Archives Sur le Thême Bretagne et celtiqme

Catalogue de l'exposition Celtes et Armorique, Musée de Bretagne, 1971. (Jean Yves Veillard, conservateur).
Exposition "Nos ancêtres les Celtes" Abbaye de Daoulas 1986. Compte rendu du journal Le Monde
Exposition "Who were the Celts ?" British Museum, London, 2015

Levrlennadurezh / Bibliographie de cette chronique

Eva Guillorel, Donatien Laurent, Chanson politique et histoire : le combat de Saint-Cast et les Anglais sur les côtes de Bretagne au 18e siècle, in Annales de Bretagne et des Pays de l'Ouest, tome 114, N°4, 2007.

Erwan Chartier-Le Floc'h, Histoire de l'interceltisme en Bretagne, Coop Breizh, 2013
Christian Souchon, Les mystères du Barzaz Breizh, T3, Emgann Sant Kast, P.329
Thomas Price, The literary remains of the rev. Thomas Pride, Carnhuanaw,...1854