Le Trésor du breton écrit Teñzor ar brezhoneg skrivet
Ce blog s'inscrit en complément de la Chronique Brezhoneg : trésor du breton écrit publiée dans Ouest-France dimanche. Vous y trouverez les textes intégrals et leurs traductions ainsi que des éléments de bibliographie et des liens internet pour en savoir plus. Amzer ar brezhoneg skrivet a ya eus ar bloaz 800 betek vremañ. Kavout a reoc'h amañ ar pennadoù en o hed hag o zroidigezh ha war an dro un tamm levrlennadurezh hag al liammoù internet da vont pelloc'h ganti ma peus c'hoant.

Résultat de recherche

04/11/2018 - 1915 : Joseph Le Bras, écrivain, mort au champ d’honneur

Né à Saint-Sauveur, Joseph Le Bras a l’honneur d’être cité au Panthéon parmi les 560 écrivains français tués pendant la grande guerre. Le journal Kroaz ar Vretoned    (La Croix des Bretons)  nous donne les circonstances de sa mort près de Bar-le-Duc : Edo er fozioù pa voe gloazet da vintin an eizh a wengolo, hogen a-boan […]

Lire la suite...

23/07/2017 - 1893 : Avec La Légende de la mort, Anatole Le Bras nous fait pénétrer l’âme bretonne

C’est le livre essentiel pour pénétrer l’âme des Bretons. Anatole Le Braz a recueilli la tradition populaire du XIXème siècle. La Légende de la mort est tout entière consacrée à l’Ankou, le faucheur de la mort ; un grand, un très grand livre fantastique ! Le Braz l’a publié en français d’après ses collectages en breton. Tro […]

Lire la suite...

30/01/2020 - 1920 : Les grands banquets des années folles (Frikoioù bras)

A peine tues les canonnades de la Grande Guerre, la vie reprend son cours et pour oublier la grande tuerie on se noie dans les excès en tout genre qu’on va appeler les années folles. Dans le Courrier du Finistère, le Journaliste Corentin Le Nours met en garde la classe politique : Al leue aour […]

Lire la suite...

22/03/2020 - 1720 : La mort du marquis de Pontcalleg (Gwerz marv Pontkalleg)

Le 26 mars 1720, la conspiration de Pontcallec se termine dans le sang sur la place du Bouffay à Nantes. Quatre des meneurs sont éxécutés à la hache, condamnés pour complot contre le Régent. Plusieurs gwerz (complaintes) racontent la fin tragique de ces Bretons qui se sont élevés contre le pouvoir qui voulait lever des […]

Lire la suite...

01/03/2020 - 1554 : Sonnet breton en l’honneur de la naissance d’Henri IV

Les prestigieux « Jeux floraux » de Toulouse ont couronné en 1553 un poète Quimpérois, François Moeam. Celui-ci reçoit l’églantine pour un « Chant royal de Nostre dame ». Moeam précède ainsi au palmarès Pierre de Ronsard qui recevra cette distinction l’année suivante. Preuve que le breton comme les autres langues du royaume garde un fort prestige, Moeam publie […]

Lire la suite...

02/02/2020 - 1970 : Pobl Vreizh, mensuel en breton de l’U.D.B.

Bernioù labourerien o deus kollet o bara (Des tas de travailleurs ont perdu leur pain), c’est la une du premier numero de Pobl Vreizh en février 1970. La déclinaison bretonnante du « Peuple Breton », le journal de L’Union Démocratique Bretonne est le premier journal d’un parti politique, publié tout en breton. Résolument de gauche, le premier […]

Lire la suite...

22/12/2019 - 1976 : Quand Asterix devient Asteriks

Les 60 ans d’Astérix ont marqué l’année 2019. Uderzo et Goscinny ont placé le village d’irréductibles Gaulois en Armorique et plus particulièrement dans les Côtes d’Armor. Si pour des raisons de marketing, les traducteurs des éditions Preder ont gardé les noms d’Asteriks, Obeliks, Panoramiks (le X n’existe pas dans l’alphabet breton), ils se sont bien […]

Lire la suite...

01/12/2019 - 2019 : Ar chupennoù melen (les gilets jaunes) entrent en littérature

Le texte s’intitule kroashent-tro (le rond point) et ouvre le chapitre « danevelloù » (nouvelles) du magazine littéraire Al Liamm (Le Lien). Kristian Braz nous livre un texte sur le mouvement des gilets jaunes avec une justesse de ton qui fait honneur à la langue bretonne. Son personnage central c’est Jean Martin, retraité qui revient au pays […]

Lire la suite...

24/11/2019 - 1792 : Jean Conan, Trégorrois révolutionnaire

Rescapé d’un naufrage à Terre-Neuve, Jean Conan de Guingamp est enrollé dans l’armée. Dans le récit de sa vie, il nous raconte en détail la tragique journée du 10 Août : Klevet a raemp ar masakr e Pariz, ar brud eus ar c’hanolioù, ar c’hleier a glevemp a son an alarm ha mouez an trompilhoù (Nous entendions […]

Lire la suite...