Le Trésor du breton écrit Teñzor ar brezhoneg skrivet
Ce blog s'inscrit en complément de la Chronique Brezhoneg : trésor du breton écrit publiée dans Ouest-France dimanche. Vous y trouverez les textes intégrals et leurs traductions ainsi que des éléments de bibliographie et des liens internet pour en savoir plus. Amzer ar brezhoneg skrivet a ya eus ar bloaz 800 betek vremañ. Kavout a reoc'h amañ ar pennadoù en o hed hag o zroidigezh ha war an dro un tamm levrlennadurezh hag al liammoù internet da vont pelloc'h ganti ma peus c'hoant.

Résultat de recherche

04/11/2018 - 1915 : Joseph Le Bras, écrivain, mort au champ d’honneur

Né à Saint-Sauveur, Joseph Le Bras a l’honneur d’être cité au Panthéon parmi les 560 écrivains français tués pendant la grande guerre. Le journal Kroaz ar Vretoned    (La Croix des Bretons)  nous donne les circonstances de sa mort près de Bar-le-Duc : Edo er fozioù pa voe gloazet da vintin an eizh a wengolo, hogen a-boan […]

Lire la suite...

23/07/2017 - 1893 : Avec La Légende de la mort, Anatole Le Bras nous fait pénétrer l’âme bretonne

C’est le livre essentiel pour pénétrer l’âme des Bretons. Anatole Le Braz a recueilli la tradition populaire du XIXème siècle. La Légende de la mort est tout entière consacrée à l’Ankou, le faucheur de la mort ; un grand, un très grand livre fantastique ! Le Braz l’a publié en français d’après ses collectages en breton. Tro […]

Lire la suite...

22/12/2019 - 1976 : Quand Asterix devient Asteriks

Les 60 ans d’Astérix ont marqué l’année 2019. Uderzo et Goscinny ont placé le village d’irréductibles Gaulois en Armorique et plus particulièrement dans les Côtes d’Armor. Si pour des raisons de marketing, les traducteurs des éditions Preder ont gardé les noms d’Asteriks, Obeliks, Panoramiks (le X n’existe pas dans l’alphabet breton), ils se sont bien […]

Lire la suite...

01/12/2019 - 2019 : Ar chupennoù melen (les gilets jaunes) entrent en littérature

Le texte s’intitule kroashent-tro (le rond point) et ouvre le chapitre « danevelloù » (nouvelles) du magazine littéraire Al Liamm (Le Lien). Kristian Braz nous livre un texte sur le mouvement des gilets jaunes avec une justesse de ton qui fait honneur à la langue bretonne. Son personnage central c’est Jean Martin, retraité qui revient au pays […]

Lire la suite...

24/11/2019 - 1792 : Jean Conan, Trégorrois révolutionnaire

Rescapé d’un naufrage à Terre-Neuve, Jean Conan de Guingamp est enrollé dans l’armée. Dans le récit de sa vie, il nous raconte en détail la tragique journée du 10 Août : Klevet a raemp ar masakr e Pariz, ar brud eus ar c’hanolioù, ar c’hleier a glevemp a son an alarm ha mouez an trompilhoù (Nous entendions […]

Lire la suite...

17/11/2019 - 1787 : Avanturioù Jean Conan : le naufrage de Terre-Neuve

Avanturio Jean Conan (Les aventures de Jean Conan) reste un des récits les plus extraordinaires de la littérature bretonne. En 7054 vers ce Guingampais raconte son épopée de marins, de soldat de la Révolution, de tisserand écrivain. Suite à un chagrin d’amour il embarque à 22 ans à la pêche à la morue à Terre-Neuve […]

Lire la suite...

10/11/2019 - 1914 : le mot « boche » rentre dans le vocabulaire français et breton

Dans l’Ouest-Eclair du 2 septembre 1914 on peut lire : « Les Alboches ne se battent pas bien ». Ce mot pejoratif de l’argot parisien sera abrégé dans les tranchées en Boche et désigne l’ennemi allemand pendant la Grande Guerre. Dans les journaux bilingues, les journalistes bretonnants utilisent au début du conflit : an Allmanted, (Les Allemands), […]

Lire la suite...

20/10/2019 - 1710 : Le premier livre en breton vannetais par Per Barisy, recteur de Lignol.

L’impressionante anthologie de la littérature vannetaise, Torkad, récemment publié aux éditions Al Lanv, nous révèle l’identité du premier écrivain connu de l’évêché de Vannes. Il s’agit de Pierre Barisy, recteur de Lignol. On ne connait son ouvrage que par le manuscrit annoté conservé à la Médiathèque de Quimper. A l’image de son titre Cantiqueu spirituel […]

Lire la suite...

29/09/2019 - 2019 : Skol an Emsav, 50 ans d’enseignement et de diffusion du breton pour les adultes

1969 est une année cruciale pour la reconnaissance linguistique bretonne. D’un côté, on voit de longues files de militants à l’appel de Galv réclamer le breton à l’école et dans les média audio-visuel ; au même moment se crée une structure d’éducation populaire Skol an Emsav (L’école du mouvement breton) qui a l’ambition de former les cadres […]

Lire la suite...