Le Trésor du breton écrit Teñzor ar brezhoneg skrivet
Ce blog s'inscrit en complément de la Chronique Brezhoneg : trésor du breton écrit publiée dans Ouest-France dimanche. Vous y trouverez les textes intégrals et leurs traductions ainsi que des éléments de bibliographie et des liens internet pour en savoir plus. Amzer ar brezhoneg skrivet a ya eus ar bloaz 800 betek vremañ. Kavout a reoc'h amañ ar pennadoù en o hed hag o zroidigezh ha war an dro un tamm levrlennadurezh hag al liammoù internet da vont pelloc'h ganti ma peus c'hoant.

Résultat de recherche

22/10/2017 - 1970 La grammaire structurale du breton de l’île de Groix

En 1966-67 le linguiste allemand Elmar Ternes passe plusieurs mois sur l’île de Groix afin d’étudier le breton parlé dans le hameau de Kerlard. Il publie en 1970 une grammaire structurale qui fait date et qui valorise l’exceptionnelle richesse du breton. En annexe, il nous livre des témoignages précieux sur la vie des îliens : Ar […]

Lire la suite...

24/06/2018 - 1807 : Le Gonidec, le « père du vrai breton »

Né au Conquet en 1775, Jean-François-Marie-Maurice-Agathe Le Gonidec, fit carrière comme fonctionnaire dans l’administration des forêts. Membre de l’Académie celtique, il publie en 1807 une grammaire bretonne qui révolutionne l’écriture du breton calquée jusque là sur l’orthographe anarchique du français. Son principe est : une lettre = un son. Ainsi il écrit /K/ ce qui en […]

Lire la suite...

29/04/2018 - 1754 : Le breton langue première du monde

Au siècle des Lumières, les savants font feu de tout bois pour réexpliquer le monde de manière rationnelle. Jean-Baptiste Bullet, de Besançon, dans « Mémoire sur la langue celtique » s’attaque au mythe de Babel : Dieu a dispersé son peuple et c’est le climat qui a fait diverger les parlers. Il faut rechercher la langue commune primitive […]

Lire la suite...

15/04/2018 - 1838 : La curieuse lettre bretonne d’un forgeron américain

La très sérieuse Société Royale des Antiquaires de France reçu en Août 1838 un courrier  rédigé en breton venant des États-Unis. Il est signé Elihu Burritt qui se présente ainsi : Me a zo ur gov yaouank amerikan, me am eus maget un hed bras da zeskiñ an teodoù ar re a zo marv evel ar […]

Lire la suite...

24/09/2017 - 1827 La Bible bretonne mise à l’index

Passionné par sa langue natale, Jean-François Le Gonidec publie une grammaire en 1807 et un dictionnaire en 1821 qui modernisent l’écriture du breton : « Abalamour dezhañ, ar brezhoneg skrivet ha komzet hiriv a zo pinvidikoc’h ha bravoc’h eget n’eo bet biskoazh » (Grâce à lui, le breton écrit et parlé aujourd’hui est plus riche et plus beau […]

Lire la suite...

04/09/2017 - 2017 : L’affaire Fañch : tout comprendre sur le « tiltre » français et le « tildenn » breton

Le refus du procureur de la République de Quimper de valider la graphie du prénom Fañch donné à un enfant né le 11 mai dernier à Rosporden est basé sur une circulaire en date du 23 juillet 2014 [1]émanant du ministère de la Justice. Celle-ci, rappelant que le français est la langue de l’administration, précise les signes […]

Lire la suite...

28/05/2017 - 1659 : Julien Maunoir père du breton moderne

Le jésuite Julien Maunoir est célèbre pour les 439 missions qu’il a prêchées en Bretagne au XVIIème siècle. On sait moins que ce Haut-Breton du pays de Fougères est le père du breton écrit moderne. Julien Maunoir a battu de vitesse toutes les méthodes d’apprentissage de la langue, après une nuit de prière à la […]

Lire la suite...

29/01/2017 - Les Bretons contre les ballons ! C’était en 1800.

En ur vag ken dibarfet, troad biken na lakin. « Dans une barque aussi imparfaite je ne mettrai jamais les pieds ». Celui qui s’exprime ainsi de façon péremptoire est un prêtre exilé à Prague pendant la Révolution. Alain Dumoulin, recteur d’Ergué-Gabéric publie en latin, une grammaire bretonne et il compose une chanson satirique contre les aérostats : […]

Lire la suite...