Le Trésor du breton écrit Teñzor ar brezhoneg skrivet
Ce blog s'inscrit en complément de la Chronique Brezhoneg : trésor du breton écrit publiée dans Ouest-France dimanche. Vous y trouverez les textes intégrals et leurs traductions ainsi que des éléments de bibliographie et des liens internet pour en savoir plus. Amzer ar brezhoneg skrivet a ya eus ar bloaz 800 betek vremañ. Kavout a reoc'h amañ ar pennadoù en o hed hag o zroidigezh ha war an dro un tamm levrlennadurezh hag al liammoù internet da vont pelloc'h ganti ma peus c'hoant.

Résultat de recherche

01/05/2021 - Les cinq versions du cantique de Kerdevot

LES CINQ VERSIONS DU CANTIQUE DE KERDEVOT Au XVIIe siècle, la Réforme catholique est incarnée en Basse-Bretagne par les prédications de Dom Michel Le Nobletz et du Père Julien Maunoir. L’une de leurs armes favorites pour faire entrer les principes de la religion dans les têtes, c’est le cantique. On en écrit donc beaucoup à […]

Lire la suite...

18/11/2017 - 1505 Le premier cantique breton connu est dédié à Anne de Bretagne

Les souverains bretons avaient coutume de venir prier au pardon du Folgoët, l’un des plus célèbres du duché. Anne de Bretagne ne déroge pas à la tradition ducale. A l’âge de 28 ans, elle règne sur la Bretagne mais elle est aussi reine du royaume de France. Le 19 Août 1505 elle est accueillie dans […]

Lire la suite...

25/07/2021 - K, C’H, Ñ, ZH, ces étranges lettres bretonnes qui étonnent nos visiteurs

Pour celui qui découvre la langue bretonne par les panneaux routiers, les noms de familles, les affiches de fêtes, la fréquence de certaines lettres peu usuelles en français mérite explications. Ainsi Quimper s’écrit Kemper, Callac / Kallag, Carnac / Karnag. Le Breton privilégie K depuis le début du XIXème siècle au lieu des onze façons […]

Lire la suite...

22/07/2021 - Armorique, Armor, Arvor, l’ancien nom gaulois de la Bretagne

Breton ou Armoricain, on a tendance aujourd’hui à confondre les deux. Pourtant l’histoire est plus complexe. Ar ger Arvorig a zeu eus ar c’heltieg aremori a dalvez bro e tal ar mor (Le mot Armorique qui vient du Celtique ancien, veut dire le pays près de la mer) nous dit Loeiz Elegoet dans son Istor […]

Lire la suite...

21/11/2020 - Drezen-Riou-Kerrien : hadenn ar yezh o kellidañ e Bro-Spagn

Drezen-Riou-Kerrien : hadenn ar yezh o kellidañ e Bro-Spagn « Lakaet em eus em sońj dont da vezañ ur skrivagner em yezh vroadel » Peuzvat eo anavezet bremañ e bed al lennegezh vrezhonek istor trikon Ondarribia diwar skridoù Youenn Drezen (E Koun Jakez Riou) ha studiadennoù Fañch Morvannou. A drugarez da Yves Le Drezen, mab e dad, […]

Lire la suite...

15/11/2020 - 1918-1944 : Anthologie de la litterature bretonne T. 2 : la rupture avec le monde ancien

Dans cette période, Frañsez Favereau distingue deux courants : une continuation des écrits liés à l’ancien monde rural et catholique et une rupture de la part d’une génération nouvelle plus urbaine qui veut créer une littérature moderne. Leur théoricien est un professeur d’anglais brestois, Roparz Hemon : Ezhomm ebet d’hol lennegezh heuliañ an hentoù kozh. […]

Lire la suite...

19/04/2020 - 1903 : Saint Josse : saint breton, picard et européen

Saint Josse ou Sant Jeg en breton, né au VIème siècle aurait dû succéder à son père Juthael roi de Domnonée, royaume qui couvrait à l’époque le nord de la Bretagne. Préférant devenir moine, il prend la route et se fixe à Saint Josse, ville de Picardie, aujourd’hui dans le Pas de Calais. On y […]

Lire la suite...

30/01/2020 - 2020 : messe trilingue en respect des défunts

On assiste trop souvent à des messes d’enterrement stéréotypées ou on change juste le nom du défunt. Je viens d’assister à Pont-l’Abbé, à des funérailles respectueuses de la personnalité de la disparue, une bigoudène de 96 ans. Elle a connu dans sa vie, la liturgie en latin-breton, puis latin français, puis tout en français mais […]

Lire la suite...

20/10/2019 - 1710 : Le premier livre en breton vannetais par Per Barisy, recteur de Lignol.

L’impressionante anthologie de la littérature vannetaise, Torkad, récemment publié aux éditions Al Lanv, nous révèle l’identité du premier écrivain connu de l’évêché de Vannes. Il s’agit de Pierre Barisy, recteur de Lignol. On ne connait son ouvrage que par le manuscrit annoté conservé à la Médiathèque de Quimper. A l’image de son titre Cantiqueu spirituel […]

Lire la suite...

13/10/2019 - 1838 : Prosper Proux, l’enfant terrible de la poésie bretonne

Quand Prosper Proux, percepteur à Guerlesquin, publie en 1838 un  recueil de chants Kanaouennoù graet gant ur c’hernevad (Chants composés par un Cornouaillais), l’homme a déjà une réputation sulfureuse dans le bourg. Son premier chant s’intitule Ar merc’hetaer, graet gant un den a vicher (Le coureur de jupons écrit par quelqu’un qui s’y connait). On imagine les […]

Lire la suite...