Le Trésor du breton écrit Teñzor ar brezhoneg skrivet
Ce blog s'inscrit en complément de la Chronique Brezhoneg : trésor du breton écrit publiée dans Ouest-France dimanche. Vous y trouverez les textes intégrals et leurs traductions ainsi que des éléments de bibliographie et des liens internet pour en savoir plus. Amzer ar brezhoneg skrivet a ya eus ar bloaz 800 betek vremañ. Kavout a reoc'h amañ ar pennadoù en o hed hag o zroidigezh ha war an dro un tamm levrlennadurezh hag al liammoù internet da vont pelloc'h ganti ma peus c'hoant.

Résultat de recherche

10/09/2017 - 2017 Fañch, l’étonnante histoire d’un prénom devenu breton

Tout commence en 1182 dans la ville d’Assise en Italie. Pietro Bernardone prénomme son fils Giovanni (Yann). Riche marchand, il reçoit beaucoup de Français à la maison et son fils apprend la langue. Voici ce qu’en dit l’un de ses hagiographes Lan Inizan : Yann en doa kement a joa ouzh ar Fransizien e falvezas dezhañ […]

Lire la suite...

04/09/2017 - 2017 : L’affaire Fañch : tout comprendre sur le « tiltre » français et le « tildenn » breton

Le refus du procureur de la République de Quimper de valider la graphie du prénom Fañch donné à un enfant né le 11 mai dernier à Rosporden est basé sur une circulaire en date du 23 juillet 2014 [1]émanant du ministère de la Justice. Celle-ci, rappelant que le français est la langue de l’administration, précise les signes […]

Lire la suite...

23/09/2018 - 1837 : Le Bas-Breton Jacques Daniel ferraille contre l’Académie française

La Bretagne a aussi son Jacques Daniel célèbre ! Cet érudit de Plomelin, près de Quimper, professeur de droit à Rennes, publie en 1837 ses « Leçons de français à l’usage de l’Académie française par un Bas-Breton de Kergoap, Finistère ». Kergoapsignifie « le village de la moquerie » et il ne s’en prive pas. Il estime que le Dictionnaire de […]

Lire la suite...

18/03/2018 - 1622 : Le Stabat Mater breton

Composé en latin au XIIIème siècle, le Stabat Mater Dolorosa (Debout Mère douloureuse) est un des chants les plus célèbres de la liturgie religieuse. Soutenu par le Pape Boniface IX, il se répandit rapidement dans la chrétienté : Pab Bonifas en deus aotreet seizh bloaz a bardon da neb a lavaro Stabat Mater dolorosa ouzh pridiri […]

Lire la suite...

18/02/2018 - 1925 : Bilzig l’un des plus beaux romans maritimes breton

Fañch al Lae, professeur à Pontivy puis maire de Locquirec de 1928 à 1936 nous a laissé un roman autobiographique sur son enfance miséreuse à Locquirec. Sa mère veuve et ses 4 enfants vivaient du fruit de la grève : mont a raent d’an aod, da vigorneta, da goukousa, da veskla ha pa vez mareoù bras […]

Lire la suite...

27/01/2018 - 2018 : Derc’hen, le prénom breton qui fait l’actualité

Connaissez vous Derc’hen Coster ? C’est un comédien belge de langue française. Ses parents amoureux de la Bretagne lui ont donné ce prénom original dont il est très fier et qui a été enregistré sans problème dans son pays. A Rennes, le petit Derc’hen né au mois d’août, a du attendre six mois et une polémique […]

Lire la suite...

10/12/2017 - 2017 Spered Kerne : l’humour cornouaillais de Yann Guillamot

Tous les bretonnants de souche se souviennent des sketches de Pierre-Jakez Hélias sur Radio Kimerc’h. La veine des koñchennoù n’est pas éteinte et vient d’être brillamment illustré par Straed ar sec’hedien (La rue des soiffards), un recueil d’histoires drôles de Basse Cornouaille signé Yann Gwilhamot. L’auteur nous prévient Anavezet eo tud Kernev-Izel evel tud diflapes, […]

Lire la suite...

24/09/2017 - 1827 La Bible bretonne mise à l’index

Passionné par sa langue natale, Jean-François Le Gonidec publie une grammaire en 1807 et un dictionnaire en 1821 qui modernisent l’écriture du breton : « Abalamour dezhañ, ar brezhoneg skrivet ha komzet hiriv a zo pinvidikoc’h ha bravoc’h eget n’eo bet biskoazh » (Grâce à lui, le breton écrit et parlé aujourd’hui est plus riche et plus beau […]

Lire la suite...

17/09/2017 - 1770 : Kerenveyer le libertinage à la mode de Bretagne

  L’écriture libertine marque le XVIIIème siècle français. Cette liberté de penser, notamment dans le domaine des mœurs, touche aussi les milieux intellectuels bretons. Le général de Kerenveyer, né à Roscoff, publie en 1757 un recueil de poésies galantes « Moments dérobés aux occupations militaires ». Il écrit dans la même veine légère un opéra comique en […]

Lire la suite...

28/05/2017 - 1659 : Julien Maunoir père du breton moderne

Le jésuite Julien Maunoir est célèbre pour les 439 missions qu’il a prêchées en Bretagne au XVIIème siècle. On sait moins que ce Haut-Breton du pays de Fougères est le père du breton écrit moderne. Julien Maunoir a battu de vitesse toutes les méthodes d’apprentissage de la langue, après une nuit de prière à la […]

Lire la suite...