Le Trésor du breton écrit Teñzor ar brezhoneg skrivet
Ce blog s'inscrit en complément de la Chronique Brezhoneg : trésor du breton écrit publiée dans Ouest-France dimanche. Vous y trouverez les textes intégrals et leurs traductions ainsi que des éléments de bibliographie et des liens internet pour en savoir plus. Amzer ar brezhoneg skrivet a ya eus ar bloaz 800 betek vremañ. Kavout a reoc'h amañ ar pennadoù en o hed hag o zroidigezh ha war an dro un tamm levrlennadurezh hag al liammoù internet da vont pelloc'h ganti ma peus c'hoant.

Résultat de recherche

12/08/2018 - Brezhoneg an hañv – Le breton de l’été : le breton s’affiche au festival interceltique de Lorient

Le plus grand festival breton qui attire des celtes du monde entier cultive aussi la symphonie des langues. Emvod ar Gelted(L’assemblée des Celtes) a mis à l’honneur cette année les Gallois. Avec près de 600 000 locuteurs le cymraeg(langue galloise) est la langue celtique la plus parlée, c’est aussi la plus proche du breton. Les […]

Lire la suite...

05/08/2018 - Brezhoneg an hañv – le breton de l’été : Gallois et bretons

Tout le monde garde en mémoire Geraint Thomas, brillant vainqueur du Tour de France, arborant fièrement son drapeau gallois sur les Champs Elysée. Ce drapeau gallois flottera sur Lorient pendant les 10 jours du Festival Interceltique. Nul doute qu’on entendra souvent résonner l’hymne que nous partageons avec les Gallois Hen Wlad Fy Nhadau – Bro […]

Lire la suite...

15/07/2018 - Brezhoneg an hañv (Le breton de l’été) : Gouelioù ha festoù

Ce week-end commence l’été des grands festivals en Bretagne avec le Kann al loar  (Clair de lune) à Landerneau et le Gouel ar vroderezed(Festival des brodeuses) à Pont l’Abbé. Dans le florilège des affiches sur nos murs vous relèverez certainement le mot Gouelqui signifie fête en breton.  L’origine est religieuse : Gouel Pask, Gouel Nedeleg, Gouel […]

Lire la suite...

11/06/2017 - 1911 : Max Jacob, l’homme qui parlait breton en français !

Imaginez Max Jacob, ajustant son monocle, à une table du café de l’Épée à Quimper. On est en 1911, à la Belle Époque. Notre bourgeois quimpérois présente son premier recueil de poésie « La Côte, recueil de chants celtiques ». Des chants bretons ! Biskoazh kement-all (c’est pas possible !). Max Jacob nous explique qu’il a été initié aux chants […]

Lire la suite...

14/05/2017 - 1845 BRIZEUX BARDE ROMANTIQUE

En plein triomphe du romantisme, le Lorientais Auguste Brizeux est devenu la coqueluche du tout Paris littéraire. Sa muse s’appelle Marie, une jeune paysanne d’Arzano ou il passe son enfance chez son oncle recteur. En 1844 il publie un recueil en breton Telenn Arvor (La harpe d’Armorique) aux accents délicieusement surannés. Me glask va dous, […]

Lire la suite...