Le Trésor du breton écrit Teñzor ar brezhoneg skrivet
Ce blog s'inscrit en complément de la Chronique Brezhoneg : trésor du breton écrit publiée dans Ouest-France dimanche. Vous y trouverez les textes intégrals et leurs traductions ainsi que des éléments de bibliographie et des liens internet pour en savoir plus. Amzer ar brezhoneg skrivet a ya eus ar bloaz 800 betek vremañ. Kavout a reoc'h amañ ar pennadoù en o hed hag o zroidigezh ha war an dro un tamm levrlennadurezh hag al liammoù internet da vont pelloc'h ganti ma peus c'hoant.

Résultat de recherche

06/05/2018 - 1858 : le Discours en breton de NAPOLEON III

En août 1858, Napoléon III et l’impératrice Eugénie font une visite de douze jours en Bretagne. L’empereur souhaite voir les Bretons tels qu’ils sont. Il ne sera pas décu : à Brest on lui présente « 50 couples de paysans en costume national dansant au son du biniou et de la Bombarde ». A Colpo dans le Morbihan, […]

Lire la suite...

27/05/2018 - 1855 : Le premier livre en breton publié par une femme : Histor ar Vreiz

Originaire de Crozon, Anne de Mesmeur fit de brillantes études à St-Pol-de-Léon et à Rennes, avant de se consacrer à la vie religieuse sous le nom de Anne de Jésus.  Son Histor ar Vreizh(Histoire de la Bretagne) avait pour ambition de pénétrer les foyers bretons tout comme le Buhez ar Zent (Vie des saints Cet […]

Lire la suite...

18/06/2017 - 1864 : Charles de Gaulle, (Charlez a Vro-C’hall), barde breton

  Le 2 février 1969, Le général de Gaulle fit sensation à Quimper lors de son dernier discours public, en prononçant quatre vers en breton : Va c’horf ‘zo dalc’het Met davedoc’h e nij va spered ‘Vel ul labous a-denn-askell, ‘Nij da gavout e vreudeur a-bell. (Mon corps est retenu, mais vers vous vole mon esprit […]

Lire la suite...

14/05/2017 - 1845 BRIZEUX BARDE ROMANTIQUE

En plein triomphe du romantisme, le Lorientais Auguste Brizeux est devenu la coqueluche du tout Paris littéraire. Sa muse s’appelle Marie, une jeune paysanne d’Arzano ou il passe son enfance chez son oncle recteur. En 1844 il publie un recueil en breton Telenn Arvor (La harpe d’Armorique) aux accents délicieusement surannés. Me glask va dous, […]

Lire la suite...